Porter un cochon

Ecrit par groingroin | Dans Un cochon à la maison, Vie au quotidien | Le 17-06-2010

Prendre un cochon dans ses bras n’est pas chose facile. En tant que proie à l’état naturel, il est conditionné pour ne pas se laisser faire. Avec beaucoup de patience et de répétitions, vous finirez par y arriver mais c’est vraiment loin d’être ce que votre animal préfère ! Mais il est indispensable de pouvoir le porter en cas d’urgence.

La meilleure façon de faire est de passer une main au niveau du poitrail de votre animal et l’autre sous ses fesses. Les pattes pendantes dans le vide. Ne jamais le soulever en pressant sur son ventre ou ses côtes. Amenez-le contre vous, cela le rassurera.

Une main sous les fesses, une autre sous le poitrail, collez l’animal contre vous le plus rapidement possible, ca le rassurera !… Ici Marge, 50 Kg

Une main sous les fesses, une autre sous le poitrail, collez l’animal contre vous le plus rapidement possible, ca le rassurera !… Ici Marge, 50 Kg

Même technique mais à deux. On peut alors soulever sans risque des cochons pesant jusqu’à 80 – 100 kg…

Pour apprendre à votre cochon à se laisser faire, asseyez-vous sur le sol (les cochons ont le vertige alors c’est plus simple de le faire d’une position assise).


Harry profitant pleinement des bras de sa « Maman »…

Lors d’un de ses câlins, prenez-le gentiment et soulevez-le un peu, en le prenant comme décrit ci-dessus et en le gardant contre vous (très important). Attention, il va crier, hurler et se débattre; Surtout ne le reposez pas par terre. Lorsqu’il se débat, ne le pressez pas comme un citron, essayez de le maintenir dans vos bras en utilisant le moins de pression possible. Nourrissez-le, parlez-lui et lorsqu’il se sera calmé et aura cessé ses hurlements, reposez-le en le félicitant encore. ATTENTION, votre cochon pourra avoir l’air de se relâcher et d’être calme mais sauter de vos bras d’un coup. Soyez sur vos gardes, les cochons peuvent être très vifs

Recommencez l’opération plusieurs fois par jour. Il faut se débrouiller pour que votre cochon retienne le coté positif (la nourriture) d’être pris dans les bras.

Si vraiment, votre cochon panique, (cris, débats, essais de fuite sont des attitudes normales au début et ce même pendant 30 secondes ou une minute) mais s’il hurle en se campant et devient rouge de panique alors reposez-le.  Vous allez trop vite, vous devrez attendre quelques temps qu’il vous fasse plus confiance avant de recommencer.