Faire faire une portée à sa cochonne ?

Ecrit par groingroin | Dans Avoir une portée | Le 22-08-2009

Faire faire une portée à sa cochonne ?

Même avec la meilleure intention du monde et malgré un soin rigoureux des adoptants, faire reproduire sa cochonne c’est générer indirectement de futurs abandons et de la souffrance…
C’est mathématique : 7 familles sur 10 se séparent de leur cochon…

En effet, consultez la section adoption de notre site qui propose des centaines de cochons abandonnés, (parmi lesquels on peut trouver de nombreux bébés) afin de vous rendre compte de la difficulté que vous aurez à placer vos bébés dans de bonnes familles. Si vous pensez arrondir vos fins de mois, et au dela du problème étique que cela engage, c’est un mauvais calcul :  on trouve des cochons à donner gratuitement partout sur le net.

En effet de nombreuses personnes ont fait faire des portées à leur truie pour diverses raisons : Ils voulaient garder un petit pour eux, ils pensaient à tort gagner peu d’argent ou ils n’avaient pas fait stériliser leur couple et se sont retrouvés avec des portées non voulues ! La plupart de ces personnes n’ont que très peu de connaissance des particularités des cochons nains. Bien souvent ils viennent d’avoir leurs cochons depuis quelques mois seulement et n’ont pas encore conscience des problèmes de comportement qu’il est possible de rencontrer plus tard avec des animaux adultes. Ils sur-alimente un marché très restreint et sont à l’origine de centaines de cochons à replacer…

Il y aussi certains particuliers qui font faire portée sur portée à leur truie (qu’ils disent pourtant aimer ?!) et qui ne filtrent pas les gens à qui ils vendent les bébés sans se préoccuper des abandons qu’ils génèrent…

Si malgré ces arguments, vous souhaitez toujours avoir une portée, il est primordial d’avoir placé les bébés avant même leur conception en ayant pris soin de faire une sélection très sévère des gens à qui vous les donnerez. (Vous vous rendrez vite compte de la difficulté à trouver quelqu’un de bien). Il est également primordial que votre femelle soit en bonne santé, que vous ayez un vétérinaire qui s’y connaisse en cochon nain en cas de complication et que votre animal soit vermifugé et vacciné (contre la parovirose, le rouget).

Reproduction : critères à rechercher et erreurs à éviter

Si malgré nos mises en garde, vous allez tout de même faire reproduire vos animaux, quelques mises en garde :

La consanguinité

Il n’est pas rare d’entendre que la consanguinité n’est pas un problème chez les cochons et du coup beaucoup d’éleveurs ou particuliers y ont recours pour sélectionner des « couleurs sympas » ou pour essayer de réduire la taille des animaux. Or, comme pour les autres espèces,

La consanguinité chez le cochon nain, comme chez tous les animaux, est une source de problèmes : malformations, problèmes de caractère et comportement, maladies…
.

Chercher à réduire la taille ?

La majorité des personnes qui font de la reproduction cherchent à réduire la taille des cochons afin de répondre à la demande générale.

Malformation de l’arrière train due à la consanguinité

Or, il faut faire très attention lorsqu’on effectue des croisements afin de rechercher la plus petite taille possible. Car cela peut vite amener à des dérives dangereuses : privilégier une petite taille par rapport à la configuration générale (épaisseur des os) ou au caractère par exemple… et certains « éleveurs »  moins scrupuleux que les autres ou manquant d’information, ont recours à la consanguinité…

Pour finir et tuer les derniers espoirs de personnes voulant se lancer dans la réduction des tailles des cochons, gardez en tête que certains éleveurs américains ont essayé de réduire la taille des cochons nains ces trente dernières années pour répondre à la demande sans jamais y parvenir… Tout ce qu’ils ont réussi à faire c’est produire nombres de cochons mal formés ou de faible constitution, qui ont finis par être abattus ou abandonnés dans des refuges car personne ne voulait d’eux !