Communication

Ecrit par groingroin | Dans Comportement naturel | Le 19-08-2010

Langage corporel

Les cochons communiquent de plusieurs façons : grognements (divers et variés), et aussi à travers différentes postures et le langage corporel. Un cochon dominant se tiendra droit, de façon imposante envers un cochon dominé qui baissera la tête et reculera pour montrer sa domination.

langage corporelle du cochon - association GroinGroin
Queue dressée, oreille vers l’avant, attention à la charge !

Un cochon attaque sans faire de bruit. Il se met en arc de cercle (en « virgule »), se tourne vers sa victime et l’attaque en se déplaçant sur le côté. Ou bien charge d’un coup sans signe annonciateur !

cochon en arc de cercle en position d'attaque - association groingroin

Cochon en arc de cercle (position d'attaque)

Un cochon dérangé par un de ses congénères montrera son mécontentement par un rapide coup de tête sur le côté (accompagné ou non d’une morsure).

Harry charge le chien !

La partie la plus expressive de leur anatomie est leur queue qui est droite et qui remue presque continuellement pour exprimer le bien-être et la satisfaction du cochon (à l’inverse des porcs d’élevage). La plupart des cochons nains ont de longues soies le long de la colonne vertébrale (à partir du milieu du dos jusqu’au-dessus de la tête). Ces poils se hérissent lorsqu’ils se veulent menaçants ou lorsqu’ils sont contents.

Hérissement de la crête

Rosalie en train de se mettre en position d’alerte : oreilles dressées, crête hérissée. (Elle est en train de se lever pour se tenir le plus droit possible)

position d’alerte : oreilles dressées, crête hérissée : se leve pour se tenir le plus droit possible


Audition et communication verbale

La communication vocale est le moyen de communication le plus développé chez les cochons, leur ouie très développée est donc d’une extrême importance également.

A cause de la quasi-immobilité de leurs oreilles, les cochons doivent tourner la tête pour localiser l’endroit d’où provient le son.

Tête tournée pour localiser un bruit


Un vocabulaire très développé a été répertorié chez les porcs, allant de grognements très graves à des cris très aigus. Il est normal pour un cochon de grogner constamment lorsqu’il marche, explore, et salut un autre individu. Un cochon isolé parlera plus fréquemment que des cochons en groupe. Les cochons paniquent vite lorsqu’ils entendent un bruit soudain ou inhabituel. Le son d’un cochon qui panique alertera et mettra en panique les autres cochons aux alentours.

Cri d’alerte…

et fuite des autres cochons…


Vision

Très peu d’informations ont été publiées sur le sujet, et la plupart des articles sont contradictoires ! Certains relatent que leur vision est excellente et d’autres qu’elle est très mauvaise ! Des études ont montré que même si les cochons sont non voyants ils peuvent toujours établir et conservé leur rang dans l’échelle sociale (leur dominance). Ce qui tendrait à prouver que la vue n’a pas un rôle important dans leur comportement à l’inverse de leurs autres sens. L’anatomie compacte et peu souple des cochons limite l’utilisation de leur vision. Les cochons nains, prédisposés à l’obésité, ont souvent des bourrelets de graisse qui leur descendent sur les yeux. Ils ont donc une très mauvaise vision.

La partie la plus expressive de leur anatomie est leur queue qui est droite et qui remue presque continuellement (à l’inverse des porcs d’élevage). Une étude approfondie de cette particularité propre aux cochons nains pourrait prouver l’utilité de développer une meilleure compréhension de leur capacité visuelle.

La plupart des cochons nains ont de longues soies (poils) le long de la ligne de la colonne vertébrale (à partir du milieu du dos jusqu’au-dessus de la tête). Ces soies se hérissent lorsqu’ils se veulent menaçants ou lorsqu’ils reçoivent des gratouilles.


Olfaction

C’est l’un des sens les plus importants qui vont leur permettre de reconnaître les autres individus. Les cochons sont connus pour leur exceptionnel odorat et ce sens joue un rôle important dans leurs comportements.

La taille de la partie du cerveau dédiée au sens de l’odorat est égale en taille aux deux autres espaces réservés pour l’audition et la vue. Les bébés cochons utilisent leur sens de l’odorat pour identifier la tétine qui leur est dédiée lorsque la tétée arrive. Les cochons adultes utilisent leur sens de l’odorat lorsqu’ils creusent pour trouver de la nourriture. Lorsque deux cochons sont présentés pour la première fois ils se sentent intensément autour de la tête et du ventre. Des études ont démontré que l’agression entre deux cochons qui viennent de se rencontrer peut être atténuée en les ayant privé du sens de l’odorat avant de les mettre ensemble.