Faire le bon choix

Ecrit par groingroin | Dans Choisir son cochon | Le 29-08-2009

Préambule : être certain d’être prêt avant de faire le grand saut !

Tout d’abord, assurez vous que vous êtes prêts pour accueillir chez vous un cochon nain en parcourant ce site dans son intégralité, d’autres sites en annexe, et en discutant ou en allant voir d’autres familles vivants avec des cochons nains. On rappelle qu’il faut impérativement un jardin parfaitement clos d’un minimum 400 m2 et pas de chien ni de chevaux partageant l’espace de vie du cochon.

Assurez vous que tout soit prêt AVANT l’arrivée de votre compagnon : nourriture spécifique à disposition, vétérinaire prêt à le soigner, aménagement de votre habitat, préparation de sa pièce, une caisse de transport à la bonne taille, etc.
Synthèse de ce qu’il faut impérativement savoir avant de se lancer 

Les frais liés à la vie avec un cochon chez soi !

Avant de se lancer voici une liste non exhaustive de frais incompressibles auxquels vous aurez à faire face en accueillant un cochon chez vous :

  • Frais de castration ou de stérilisation à faire absolument (selon le vétérinaire, la technique employée et le poids de l’animal le coût varie de 200 à 400 €).
  • Frais vétérinaire de routine, vermifuge, vaccins, parage dents et onglons : comptez 200 € par an si tout va bien.
    Frais de clôtures adaptées (clôtures électriques : (2-300 € de rubans electriques et poteau pour clore 400 m2 et 150 € de boitier electrificateur)
  • Frais de caisse de transport INDISPENSABLE pour déplacer votre cochon chez le vétérinaire en cas d’urgence (250 € pour une cage de 122 cm de long, seule taille permettant au cochon nain de se retourner dedans).
  • Frais de clotures en dur de votre jardin et frais de cabanne de jardin (variable selon les choix faits)
  • Frais d’alimentation : 34 € de granulés GroinGroin Classic par mois environ + 30 / 40 € de fruits et legumes par mois.

 

Un ou plusieurs cochons ?

C’est une question qu’on ne se pose pas au départ mais qui est crutiale. Les cochons sont des animaux sociaux et doivent vivre avec d’autres individus de leur espèce pour être parfaitement heureux. Exactement comme les chevaux, il ne viendrait à l’esprit de personne de faire vivre un cheval seul.

Il est bien plus simple d’élever deux cochons qu’un seul : Ils s’ennuient moins, du coup ils ont moins de problèmes de comportement. On résout d’ailleurs les problèmes d’agressivité de certains cochons envers les humains en adoptant un second cochon ! Vivre avec un individu de sa propre espèce qui comprend son mode de communication et à qui se mesurer si besoin apporte un equilibre. Deux cochons sont plus faciles à éduquer qu’un seul. Vraiment !

L’option « deux cochons d’un coup » :

Vous pouvez prendre deux cochons d’une même portée ou qui vivaient ensemble jusque là (vous êtes sûr comme ça qu’ils vont s’entendre). Par contre, ils auront tendance à tout faire à deux et à se suffire à eux-mêmes, tissant un peu moins de liens avec vous que s’ils avaient été pris séparément. Ce n’est pas vraiment un souci car vous pouvez lors de séances d’apprentissage et d’éducation les séparer afin que chacun ait du temps avec vous pour faciliter l’apprentissage. 

Prendre un second cochon alors que vous en avez déjà un :

Vous avez déjà un cochon et souhaitez en prendre un second pour tenir compagnie au vôtre est une très bonne idée. Votre cochon sera ravi d’avoir un compagnon de la même espèce même s’il ne le montre pas tout de suite car un temps d’acclimatation va être nécessaire :  souvenez-vous qu’un cochon rencontrant un autre cochon pour la première fois devra se mesurer à lui pour établir un ordre hierarchique dans le groupe. Des batailles sont inévitables au départ.

(modif #61)

Il y aura moins de batailles si les cochons sont de différents gabarits. Si vous aviez adopté un bébé, attendre qu’il ait quelques mois et soit bien éduqué avant de prendre un autre cochon est donc une bonne idée.

Ne les mettez pas ensemble de suite mais dans deux espaces séparés par une barrière afin qu’ils se sentent pendant quelques jours sans pouvoir se battre. Dès que vous constatez qu’ils ne sont plus agressifs l’un envers l’autre à travers la barrière, alors il est temps de les mettre ensemble. Cette présentation doit être surveillée ! Car ils vont s’affronter (mais ce sera moins violent que si vous les aviez mis ensemble d’entrée). C’est inévitable et vous devrez laisser faire pour que l’un gagne sur l’autre.  Plus l’endroit sera grand, moins les batailles seront dures car il y aura assez de place pour que le dominé puisse fuir loin du dominant. Assurez-vous que les premières rencontres se passent toujours à l’extérieur dans un endroit très vaste !

Pour les premières nuits, séparez les l’un de l’autre mais en étant sur qu’ils gardent un contact visuel et olfactif, sinon les batailles du matin repartiront de plus belles !

Au bout d’un mois en général tout rentre dans l’ordre et vos cochons deviendront inséparables !

Choisir son cochon

Dans un élevage ? Chez un particulier ayant une portée ?

Nous vous invitons vraiment à choisir d’adopter un cochon auprès de refuges ou associations de protection animale et à bannir un achat chez un éleveur ou un particulier vendant des bébés cochons pour plusieurs raisons :

Acheter un bébé cochon c’est encourager les vendeurs de cohons  (qu’ils soient éleveurs ou particuliers) à continer de faire faire des portées à leurs animaux alors que les cochons vendus finiront en majortié abandonnés : 70 % des familles finissent par abandonner leurs cochons et ce, même si la sélection de la famille a été rigoureuse (ce qui est rarement le cas quand il s’agit d’un achat : le vendeur veut vendre, c’est pour cela qu’il fait reproduire ses animaux au départ ! )

Acheter un bébé c’est  en condamner un autre à la mort ou à une vie en refuge. Tous les refuges, associations de protection animale recueillant des cohcons nains sont pleins d’animaux qui ne demandent qu’à etre adoptés. Tant que les refuges sont pleins pourquoi alimenter un commerce qui lui meme alimente des abandons en chaine ?

En dehors de toute question éthique (qui devrait pourtant etre primordiale) vous risquez de vous adresser à des personnes n’y connaissant rien et n’hésitant pas à vous dire ce que vous voulez entendre juste pour faire une vente…

Attention aux arnaques ou désinformation

Attention au terme « Elevage » ! N’importe qui en France peut se dire » éleveur » de cochons nains. Aucune connaissance n’est requise ce qui génère enormement d’abandons par la suite car les familles sont souvent mal renseignées. Le but d’un éleveur est de vendre. C’est en soit éthiquement discutable mais s’agissant des cochons nains, qui sont abandonnés par centaines, toute personne sensée n’aurait pas pour activité de produire encore plus d’animaux vu que 7 familles sur 10 finissent par abandonner son cochon tant voulu et désiré !

Si malgré nos mises en garde, vous décidiez tout de même de passer par un éleveur ou un particulier vendant un cochon,  voici quelques conseils :

Déplacez vous pour voir l’état du lieu de vie et l’état des animaux.  et restez sur place assez longtemps pour pouvoir rester assis au milieu de la portée en cas de bébés ou au milieu du groupe cochons afin de les observer. Et laissez votre cœur parler. Ne basez pas votre choix sur la couleur ou « look » ou sexe de l’animal, mais sur son caractère et sur son degré de compatibilité avec vous. Le mieux c’est de le laisser choisir pour vous. Celui qui vient vers vous tout seul ou qui fait des approches (car les bébés cochons en fratrie restent très sauvages par instinct) c’est celui la qu’on vous conseillerait de prendre !

Ne prenez pas le plus petit de la portée en vous disant qu’il restera petit.

NE vous laissez pas impressionner par le coté « sauvage » et « craintif » des bébés cochons. C’est leur instinct de survie qui les rend très peureux quand ils sont en fratrie. Même si les petits sont manipulés, ils resteront très sauvages en fratrie car celle ci se comporte comme un seul et unique cochon (un peu comme un banc de poissons). Si l’un a peur tous les autres suivent. Une fois chez vous  votre cochon s’adaptera bien plus vite s’il a été manipulé depuis sa naissance que si il ne l’avait pas été.

Mâles ou femelles ?

Pas de différence de caractère notable lorsque les animaux sont stérilisés ou castrés. Or IL EST IMPERATIF DE LE FAIRE pour des raisons de santé et de caractère. Pour en savoir plus : stérilisation et castration

Prix d’un cochon nain vendu en France actuellement ?

En France actuellement un cochon nain se vend entre 20 et 100 €. Mais il arrive que certains bébés cochons nains soient vendus bien plus chers. Les vendeurs justifient toujours ce prix élevé en affirmant que le poids adulte du bébé vendus sera inférieur  à 20 ou 30kg ! Ces vendeurs affirmeront que couple reproducteur provient d’un élevage étranger (en ce moment l’Allemagne est à la mode ! ). Ils auront un beau site internet, auront souvent une actvité liée aux animaux à coté comme une ferme pédagogique, etc. Certains annoncent des prix variant de 300 – 400 € jusqu’à 1000 – 1500 € par cochon. Ne vous laissez pas avoir, il s’agit d’une arnaque à chaque fois !

En tant que refuge, nous déconseillons évidemment l’achat d’animaux. L’achat d’un bébé incite les éleveurs à continuer de faire faire des portées à leurs animaux alors qu’il y a tant de cochons abandonnés qui ne trouveront jamais de famille…

Dans un refuge ou association de protection animale (adoption de cochon abandonné, bébés non voulus)

Si vous adoptez un bébé cochon parmi une portée non voulue, les conseils donnés précédemment s’appliquent de façon identique.

Si vous adoptez un cochon adulte pour le sauver d’un abandon, vous n’aurez pas vraiment de choix à faire. Prenez un maximum de renseignement sur ses habitudes de vie, caractère, problèmes éventuels pour que la transition se passe le mieux possible. Et expliquez lui des le départ, vos propres règles. Un temps d’adaptation sera nécessaire pour qu’il les comprennent mais tout rentrera vite dans l’ordre avec de la patience et une éducation basée sur la constance.

Il faudra au cochon adopté un cadre et des règles pour qu’il se sente en sécurité dans sa nouvelle famille et plein de preuves d’attention à son égard (gratouilles gratouilles gratouilles) !