Faire le bon choix

Ecrit par groingroin | Dans Choisir son cochon | Le 29-08-2009

Chez un éleveur ou particulier

Nous vous invitons vraiment à privilégier l’adoption auprès de refuge ou association de protection animale plutôt qu’à des éleveurs (ou soit disant éleveur s’agissant des cochons nains) ou à des particuliers vendant des animaux … En dehors de toute question éthique (qui est à nos yeux très importante) vous risquez de vous adresser à des personnes n’y connaissant rien et n’hésitant pas à vous dire ce que vous voulez entendre pour faire une vente…

Attention au terme « Elevage » ! N’importe qui en France peut se dire » éleveurs » de cochons nains. Aucune connaissance n’est requise ce qui entraîne souvent des abandons par la suite car les gens sont souvent mal renseignés. Le but d’un éleveur est de vendre. C’est en soit éthiquement discutable mais s’agissant des cochons nains, qui sont abandonnés par centaines, toute personne sensée n’aurait pas pour activité de produire encore plus d’animaux vu que  7 familles sur 10 finissent par abandonner son cochon tant voulu et désiré !

Si malgré nos mises en garde, vous décidiez tout de même de passer par un éleveur ou un particulier vendant un cochon  voici quelques conseils :

Déplacez vous et rester sur place assez longtemps pour pouvoir rester assis au milieu de la portée en cas de bébés ou au milieu du groupe cochons afin de les observer. Et laissez votre cœur parler. Ne basez pas votre choix sur la couleur ou « look » ou sexe de l’animal, mais sur son caractère et sur son degré de compatibilité avec vous. Le mieux c’est de le laisser choisir pour vous. Celui qui vient vers vous tout seul ou qui fait des approches (car les bébés cochons en fratrie restent très sauvages par instinct) c’est celui la qu’on vous conseillerait de prendre !

Choisissez un cochon de bonne ossature. Surtout au niveau des pattes. Ne prenez pas le plus petit de la portée si vous avez le choix car c’est celui qui risque d’être le plus fragile niveau santé.

Ne vous laissez pas impressionner par le coté « sauvage » et « craintif » des bébés cochons. C’est leur instinct de survie qui les rends très très peureux quand ils sont en fratrie. Même si l’éleveur passe du temps avec eux et les manipule, ils resteront très sauvages en troupeau car une fratrie de cochons se comporte comme un seul cochon. Si l’un a peur tous les autres suivent. Une fois chez vous par contre votre cochon s’adaptera bien plus vite s’il a été manipulé par l’éleveur auparavant que si il ne l’avait pas été

N’oubliez pas qu’aux frais d’achat vont se rajouter les frais de castration ou de stérilisation que vous devrez faire faire ABSOLUMENT. Renseignez vous auprès de votre vétérinaire pour connaître et prévoir le coût de l’opération avant l’achat de votre animal !

Mâles ou femelles ? Pas de différences de caractères notables lorsque les animaux sont stérilisés ou castrés. Or IL EST IMPÉRATIF DE LE FAIRE pour des raisons de santé et de caractère. Pour en savoir plus : stérilisation et castration

Attention aux prix : un cochon en France se vend a entre 20 et 100 €. Mais il arrive que certaines les vendent bien plus chers, et parfois annoncent des prix aux alentours de 1000 – 1500 euros car ils affirment proposer des cochons de moins de 20 kilos adultes : ARNAQUES A TOUS LES COUPS !!!!

Dans un refuge (adoption de cochon abandonné)

Si vous adoptez un bébé cochon ou un cochon adulte pour le sauver d’un abandon, vous n’aurez pas vraiment de choix à faire. Prenez un maximum de renseignement sur ces habitudes de vie, caractère, problèmes éventuels pour que la transition se passe le mieux possible. Et expliquez lui des le départ, vos propres règles. Un temps d’adaptation sera nécessaire pour qu’il les comprennent mais tout rentrera vite dans l’ordre avec de la patience et une éducation basée sur la constance.

Même si votre cochon n’a jamais touché à son panier, l’idée peut lui prendre un matin… Utilisez plutôt des paniers en plastique remplis de couvertures

Plus que pour un autre cochon il lui faudra des cadres (règles) pour qu’il se sente en sécurité au début et plein de preuves d’attention à son égard (gratouilles gratouilles gratouilles)