Auprès d’éleveurs et/ou particuliers ?

Ecrit par groingroin | Dans Où trouver son cochon ? | Le 25-08-2009

Vous aimez les cochons ? Adoptez au lieu d’acheter !
De nombreux bébés et cochons adultes sont en attente d’adoption dans les refuges et associations de protection animale.

Donner de l’argent à un particulier ou à un éleveur qui a une portée les incite à continuer de produire de nouveaux bébés alors que tous les refuges sont pleins ! Cela génère beaucoup de souffrances : abandons des cochons vendus par 7 familles sur 10, mort des cochons non vendus…

 

80 % des cochons nains sont abandonnés au minimum une fois dans leur vie.  Acheter un bébé à un éleveur ou à un vendeur de cochons c’est les encourtager à continuer à faire naitre de nouveaux cochons qui finiront abandonnés à leur tour alors qu’il y a déjà tant de cochons abandonnés dans les refuges ! 

Le fait d’avoir, pour un éleveur, un joli site internet et de belles photos n’est en rien un gage de sérieux. Et cela peut cacher une bien triste réalité pour les animaux qui y sont élevés ! Nous vous les déconseillons. Certains ont même été sanctionnés par les services vétérinaires et de l’ONCFS (problèmes sanitaires, vente d’hybrides sangliers – cochons nains ce qui est formellement interdit, publicité mensongères sur le poids et la taille des cochons vendus, etc.)

D’autres se targuent d’avoir des souches de cochons dont le poids adulte serait inférieur à 30 kg adulte plus petits que les autres, ce qui est totalement faux, et n’hésitent pas utiliser des argument tel que le recours à des cochons reproducteurs de pays étrangers… en ce moment l’Allemagne et le Canada sont à la mode :-). il y a quelques années c’était la Nouvelle Calédonie ! Ils vendent d’ailleurs ces cochons plusieurs centaines d’euros ! Cochons qui bien sur auront d’ici 3-4 ans le même gabarit que les autres cochons nains !

Si malgré nos mises en garde, vous décidiez de passer tout de même par un élevage ou un particulier vendant des bébés voici quelques conseils : tout d’abord, n’hésitez pas à faire des kilomètres pour aller chercher votre cochon car vous regretterez vite de vous être précipité ou d’avoir cédé à la facilité en privilégiant le lieu géographique au sérieux de l’endroit si vous vous retrouvez avec un animal difficile à éduquer, ayant des problèmes de santé, ou étant croisé sanglier ! Vous prenez un animal pour une vingtaine d’années alors mettez toutes les chances de votre côté en prenant un cochon bien équilibré, non consanguin, sevré correctement (pas avant huit semaines, six semaines avec sa mère et deux de plus en fratrie sans la mère)…

Eviter tout endroit où :

  • on vous annonc un poids adulte de mois de 30 kg : ON VOUS MENT.
  • on ne vous laisse pas voir de vos yeux les parents, les installations
  • ou les installations sont sales et non entretenues
  • on ne vous laisse pas choisir votre animal parmi sa portée
  • on ne vous apporte pas la preuve que les animaux ne sont pas consanguins
  • on vous propose de vous envoyer l’animal par transporteur (non ce n’est pas un blague)
  • on ne vous pose pas de question sur votre habitat, animaux et mode de vie en général
  • on ne s’assure pas que vous sachiez à quoi vous attendre en prenant un cochon nain comme animal de compagnie
  • on refuse de vous donner (ou disent avoir perdu) les coordonnées d’autres personnes ayant pris un animal chez eux
  • on vous propose des bébés sevrés trop tôt (8 semaines étant l’age de sevrage recommandé) et ce même si on vous propose de les biberonner vous même pour soit disant pour faciliter l’apprivoisement, car c’est pire que tout!). Un bébé doit recevoir l’éducation de sa mère jusqu’à 6 semaines puis rester avec ses frères et soeurs deux semaines de plus. Sinon ils n’auront pas le temps d’apprendre de leur mère les bases d’une bonne éducation. (Propreté, socialisation avec leurs frères et sœurs, etc…). Un cochon sevré trop tôt aura TOUJOURS des problèmes de comportement à plus ou moins long terme (dominance, destruction, agressivité, etc…) car aucune limite ne lui aura été donnée par sa mère.
  • dont la mère est sauvage car elle transmettra la peur de l’homme à ses bébés
  • dont la mère et les bébés ne sont pas vaccinés, ni vermifugés
  • dont les bébés ne sont pas manipulés quotidiennement

Et surtout tester la connaissance de la personne à qui vous avez à faire en lui posant différentes questions comme si vous ne sachiez rien au sujet de cochons afin de tester son honnête et ses compétences (après avoir lu ce site vous saurez vite si oui ou non la personne ment ou n’a pas de connaissance s’agissant de cochons !)