Anesthésie

Ecrit par groingroin | Dans Anesthésie / Stérilisation, Visite chez le vétérinaire | Le 13-04-2010

Plusieurs protocoles anesthésiques sont possibles pour endormir ou tranquilliser un cochon : soit par injection soit à l’aide d’un produit gazeux (au masque ou par intubation).

Le protocole anesthésique le moins risqué pour nos petits amis à groin serait, selon les vétérinaires américains spécialisés cochons nains, l’anesthésie gazeuse à l’isoflurane sans induction (sans injection préalable).

Il est en effet tout aussi simple – si ce n’est plus facile – de poser directement le masque sur le groin du cochon que de le piquer pour l’endormir avant la pose du masque. Les deux opérations stresseront votre cochon de manière équivalente. Or votre animal cessera toute résistance dès la première minute de pose du masque car le stress lui fera respirer le gaz rapidement. Une fois le cochon profondément endormi au masque, le vétérinaire pourra alors l’intuber s’il le souhaite.

Application du masque d’Isoflurane pour endormir le cochon avant l’opération.

Intuber un cochon nain n’est pas chose aisée du fait de leur anatomie. Le Dr Kristie MOZZACHIO lors du séminaire cochon nain tenu à l’école vétérinaire de Knoxville, Tennessee en octobre 2005, a montré aux vétérinaires présents une technique d’intubation adaptée à leur anatomie ainsi que le matériel adhéquat pour la réaliser.

Pour plus d’information à ce sujet, votre praticien peut contacter notre vétérinaire conseil (française) à l’adresse suivante : lepigdocteur@groingroin.org

Intubation après application du masque d’Isoflurane

Plus les cochons sont petits (moins de 6 mois) moins les risques sont grands en cas d’opération et d’anesthésie.

On peut aussi utiliser la technique de la tortue afin d’immobiliser le cochon et lui appliquer le masque d’isoflurane avant de le poser sur la table d’opération et d’y poursuivre l’opération.

Certains vétérinaires sont particulièrement bien équipés comme vous pouvez le voir ici (photos prises lors du séminaire en Caroline du Nord):


Avant anesthésie, le cochon est placé dans un hamac de contention : il repose sur une bâche pourvue d’orifices pour les pattes. Au départ, la toile est posée au sol, on attire le cochon avec de la nourriture et on relève la bâche grâce à un système de poulie. On place les pattes dans les trous et l’animal est alors immobilisé. On peut ensuite l’anesthésier comme le montre le Dr Kristie MOZZACHIO (à droite).


________________________________________________

Les rubriques du chapitre Santé donnent quelques informations et conseils concernant la santé des cochons nains mais cela ne remplace en rien une consultation chez un vétérinaire ! !